L A S T . N I G H T


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite viré au cimetière [Mattéo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hell Andrews
Creature of the devil
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 26
Citation Fétiche : La souffrance est pire dans le noir, on ne peut poser les yeux sur rien...
Humeur En Ce Moment : charmante... enfin cela dépend pour qui ^^
Date d'inscription : 21/04/2008

X_Fiche de Secour *
Pourquoi as-tu Accepté l'Invitation ?: Je n'ai rien accepté, je n'ai fais que suivre l'odeur de la chair humaine !
Ton Niveau de Santé:
100/100  (100/100)
Relations :

MessageSujet: Petite viré au cimetière [Mattéo]   Sam 26 Avr - 23:58

La nuit était tombée depuis des heures mais ce soir Hell n’était pas pressée plus que cela de sortir manger. Ce n’était que vers minuit que haut perchée sur son arbre ayant une apparence de chauve sourie, dormant la tête en bas sur un arbre au repère des vampires qu’Hell sentit la faim grogner à son ventre. Elle ouvrit alors un de ses deux petits yeux rouges. Elle regarda autour d’elle. La nuit était au beau fixe. Elle ouvrit alors son deuxième petit œil couleur rubis et déplia ses ailes pour voleter jusqu’entre les menhirs et prendre la sublime apparence humaine qu’a cette dangereuse créature féminine. A cet instant ce n’était donc pas une petite chauve sourie aux yeux rouges qui se trouvait debout au milieux des grosses pierres celtes qui l’entourait, premièrement parce qu’une chauve sourie ne peut pas se tenir debout et deuxièmement car un corps pareil ne pouvait être que celui d’une femme, une charmante femme aux yeux bleus clairs azurs et éclatants. Ses yeux sont tellement profonds et envoûtant que certains humains pourraient s’y noyer sans même en être conscient. Elle était d’une beauté divine. Elle avait une magnifique poitrine tellement bien mise en valeur qu’elle en ferait loucher toute une tribu d’homme. Aujourd’hui elle portait toujours un de ses fameux pantalons très près du corps en cuir noir. Elle portait un magnifique tee-shirt rouge sang au décolleté plus que plongeant comme à son habitude, toujours surmonté par sa veste en cuir noire. Elle avait également ses bottes noires à talons comme toujours mais aujourd’hui au lieu que ses lacets soient blancs elle les avait remplacé par de beaux lacets rouges assortis à son haut. Ses magnifiques cheveux bruns aux reflets noisette bougeaient avec le léger souffle du vent.

Hell décida de commencer à marcher tranquillement entre les arbres de la forêt. Les branches craquaient sous ses talons, elle ne se préoccupait pas d’être silencieuse car son instinct lui indiquait qu’elle était complètement seule pour le moment. Toutes les qualités sensorielles des vampires étaient extraordinaires et fort pratiques. Elle pouvait sentir l’odeur du sang frai à des kilomètres, ou également entendre un cœur battre dans la poitrine de tout être vivant qu’il soit animal ou humain, voir dans la nuit la plus obscure et entendre ne serais-ce que le souffle le plus faibles également à des kilomètres à la ronde. Elle préférait largement sa vie de vampire à celle d’humaine qu’elle a put vivre pendant 23 ans avant d’être l’une des pires créatures qui puisse exister… une suceuse de sang affamée. Cela faisait maintenant 108 ans qu’elle errait sur cette planète. 85 ans qu’elle était vampire et elle avait quasiment l’impression de n’avoir connu que ça. Séduire des hommes, manipuler les humains, étudier leur comportement, chasser la nuit pour survivre. Tout cela n’était qu’un vieux quotidien qui s’était installé. En quelques mois qu’elle avait passé ici depuis son arrivé elle connaissait à présent le domaine comme sa poche. Mais ce soir elle ne se pressait pas pour manger. Elle marchait, s’enfonçant dans ses pensées. Elle ne se souvenait même plus tous les hommes qu’elle avait séduis et manipulé en 85 ans. Beaucoup d’humain, elle les adore. Tellement naïf, facile à manipuler et leur esprit est tellement simple à contrôler. Ceux avec qui elle adore jouer de temps à autre ce sont les males vampires ; toujours fort, imprévisible et fougueux. Avec eux elle a l’impression de vivre de vraies aventures et cela donne une impression de danger ou même d’imprévisibilité excitante. Un vampire est beaucoup moins tendre et facile à cerner qu’un humain, on ne le contrôle pas et chaque seconde n’est que surprise et ardeur. Séduire un vampire quand on est pas une jeune femme frêle, humaine et naïve intéresse beaucoup moins certains vampire male mais elle savait donner envie. Une humaine soit se débat ou bien se laisse facilement hypnotiser alors qu’une vampire est souvent entreprenante, charmeuse et calculatrice. Hell n’aime pas l’amour, cela lui a laissé de trop grosses douleurs et un vampire n’aime personne ou du moins pas comme peut aimer un humain. Hell préfère la solitude et une compagnie passagère plutôt que permanente. C’est donc en marchant tranquillement qu’Hell pensait à tout et n’importe quoi sur sa vie. Elle n’avait aucun regret et pas vraiment de projets pour l’instant mais qui sait peut-être que cela allé changer.

Hell sentit alors ses forces diminuer légèrement et elle sentait qu’elle avait besoin de se réapprovisionner de sang. Elle décida alors de redevenir chauve sourie pour voler rapidement vers les clairières là où il y avait souvent des vaches égarées de troupeaux. Elle se mit à courir rapidement et en un clin d’œil elle s’élançait dans le ciel déployant ses ailes pour voler au dessus des grands arbres et arriver plus rapidement. Elle arriva alors à la lisière de la forêt, une grande étendu d’herbe devant ses yeux. En un battement d’aile elle était à nouveau la sulfureuse vampire femelle aux charmantes formes généreuses. Pour mieux attraper sa proie elle prit l’apparence de la magnifique louve aux poils blancs comme neige qui lui correspondait si bien. Sauvage, mystérieuse, dangereuse et à la fois belle. Au milieux de se magnifique pelage blanc ses yeux bleus ne ressortait qu’encore plus. Elle avança alors en silence, l’échine basse, le museau reniflant le sol à la recherche d’une vache égarée. Du bon sang de vache ! Elle adorait ça. Elle fini par en trouver une faible et perdu. Elle n’eut aucun problème à l’achever et prit tout son temps pour la déguster. Ses babines bavent à la vue de ce délicieux repas. Elle planta ses crocs dans sa chair et prit un malin plaisir à lécher le sang et arracher la viande ce cette pauvre vache innocente. Elle la mettait dans un état qui ferait vomir un humain à la vue d’un tel spectacle mais cela rendait la rendait folle, le sang était sa drogue et elle était en pleine extase. Une fois fini elle reprit forme humaine, à genoux devant la vache dans un état abominable. Ses pupilles étaient toutes écarquillés de plaisir et d’ivresse, ses canines brillaient dans la nuit. Elle s’allongea alors dans l’herbe savourant ce moment de digestion et de tranquillité.

Un peu plus tard elle était partie de la clairière et s’était dirigée au cimetière. Elle n’avait personne à y voir mais cet endroit la fascinait. Elle, était à la fois morte et vivante, une poitrine contenant un cœur mort mais une vie de vivant assurée. Arrivé là-bas elle s’assit alors sur une pierre tombale, ses jambes se balançant doucement. Elle laissait son esprit divaguer comme avant son repas. Ce dire qu’elle ne se trouverait jamais sous terre en décomposition dans une tombe lui paraissait bizarre et à la fois tellement naturelle. L’immortalité s’offrait à elle, elle ne l’aurait refusé pour rien au monde. Parfois elle venait ici pour guetter les humains venant rendre visite aux morts. Des proies idéales pour une créature sans pitié et assoiffé de sang, des êtres tellement faciles à tromper, amadouer.

C’est alors qu’elle eut l’impression que quelqu’un ou quelque chose approchait. Elle tendit l’oreille mais aucun cœur ne battait à l’horizon, elle avait l’intuition qu’un autre vampire n’était pas très loin. Elle se contenta de rester là bien sage à regarder la nuit passer. Peut-être ne serait-elle plus seule dans quelque instant et pour une bonne partie du reste de la nuit. Méfiante elle descendit alors de sa tombe et se transforma en louve guettant une arrivée ses yeux brillants dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petite viré au cimetière [Mattéo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite viré au lac d'Aiguebelette
» Une petite virée sur Paris
» Petite virée pellets/Frolic
» petite virée apres le boulot
» petite virée de JC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L A S T . N I G H T :: V.ISCRI * TRANSYLVANIE :: Le Cimetière-
Sauter vers: